A voix haute : interview de Thierry Derez dans le Nouvel Economiste

23 mars 2018, Paris, France, par Covea

Les 5e assises internationales de l'économie du partage se tiennent le jeudi 29 mars au CNAM (Conservatoire national des arts et métiers) à Paris. Coopératives, mutuelles, fondations et associations réfléchiront durant une matinée sur les ressorts de cette économie du partage en plein développement et les enseignements à en tirer.

 

Thierry Derez, Pdg de Covea et président du conseil scientifique des Assises, trace pour le ‘nouvel Economiste’ et en préambule plusieurs points de réflexion. Premier constat : la mutualité fait naturellement bon ménage avec l’économie du partage. “Cela n’a rien d’étonnant car le partage est l’essence même du mutualisme qui veut dire étymologiquement mise en commun”, affirme-t-il. Deuxième point fort : la désintermédiation, qui est l’un des ressorts de l’économie du partage, n’est pas inédite. “Les mutuelles sans intermédiaire ont, si le mot avait existé dans les années 60, ‘ubérisé’ le marché de l’assurance en s’attaquant les premières aux rentes du secteur”, rappelle Thierry Derez. Enfin troisième constat : l’économie du partage, qui place le client sur un piédestal, renoue avec des pratiques qui sont au départ des relations économiques basées sur la confiance, qui nécessitent du temps et de l’explication. Deux ingrédients qui manquent parfois sur les réseaux sociaux...

https://www.lenouveleconomiste.fr/thierry-derez-pdg-de-covea-a-propos-du-mutualisme-et-de-leconomie-du-partage-62897/

© ROMUALD MEIGNEUX/SIPA