.

Covéa a pris connaissance du projet d’offre publique alternative visant les titres de la société Foncière de Paris déposé par Gecina le 19 mai 2016 auprès de l’AMF, qui est en concurrence avec l’offre initiée par Eurosic ouverte le 19 mai 2016 et confirmée le 23 mai 2016, ainsi qu’il ressort de son communiqué.

Covéa rappelle détenir 29,64% du capital de Foncière de Paris et 21,84% du capital d’Eurosic et par ailleurs siéger au Conseil de surveillance de Foncière de Paris et au Conseil d’administration d’Eurosic.

Covéa a procédé à un examen approfondi des offres en présence, d’un point de vue financier et stratégique, au regard de ses objectifs d’investissement.

Covéa a notamment examiné l'offre en numéraire de Gecina. Bien que celle-ci soit supérieure de 10% à celle d’Eurosic, les problématiques fiscales et surtout de réemploi des actifs, en particulier dans l’environnement financier actuel, ne permettent pas actuellement à Covéa de considérer cette offre de manière avantageuse pour ce qui la concerne.

En l’état des offres en présence et sous réserve d’éventuelles évolutions des conditions de marché, Covéa considère que l’offre d’échange d’Eurosic est plus à même de répondre à ses objectifs d’investissement et en conséquence souhaite la privilégier.

Covéa et les personnes qui lui sont liées ne prendront pas part au vote du Conseil de surveillance de Foncière de Paris exprimant l’avis motivé et arrêtant les termes de cet avis sur l’offre de Gecina.

Dans la médiathèque