-

Covéa et SystemX s'associent sur le projet Blockchain for Smart Transactions

Le groupe Covéa est le premier assureur à rejoindre le projet Blockchain for Smart Transactions (BST), lancé par l’IRT SystemX pour apporter son expertise en matière d’expériences clients et expérimenter ses cas d’applications notamment dans le domaine de l'assurance automobile et habitation.

 

Covéa, leader français en assurance dommages et responsabilité, et SystemX, unique IRT en Ile-de-France dédié à l’ingénierie numérique des systèmes du futur, s’associent pour s’engager ensemble dans la mutation numérique des activités liées à des tiers de confiance et développer des produits et services de nouvelle génération. Le groupe Covéa est le premier assureur à s’associer à un institut de recherche technologique.

L’alliance win-win blockchain/assurance  

La blockchain est une nouvelle technologie plus que prometteuse pour les professionnels de l’assurance. Elle devrait largement favoriser le développement des Insurtech dans l’optimisation des processus opérationnels et l’émergence de nouvelles offres d’assurance toujours plus personnalisées.

Aujourd’hui, Covéa, engagé dans la transition numérique au service de ses clients, choisit de s’approprier cette nouvelle technologie avec pour objectif d’identifier et d’évaluer les usages de la blockchain, de capitaliser sur ses atouts pour optimiser ses processus de gestion et d’explorer de nouvelles offres et services autour de la confiance numérique.

« Notre association avec l’IRT SystemX marque un nouveau palier pour Covéa dans son parcours vers la transition numérique et le déploiement de nouveaux services apportant les meilleures expériences à ses clients. En étant le premier assureur partenaire associé du projet Blockchain for Smart Transactions, aux côtés d’autres grands groupes industriels et PME technologiques, Covéa se donne les moyens d’accroitre et d’accélérer sa capacité de recherche et d’innovation en matière assurantielle auto et habitation grâce à une technologie à fort potentiel », souligne Bruno Garçon, en charge des projets Blockchain chez Covéa.

Le projet BST en quelques mots

Le projet BST, premier projet lancé par SystemX en novembre 2016 sur la technologie de la blockchain, vise à répondre trois grands enjeux : améliorer l’offre de services des partenaires du projet, optimiser les coûts, et développer de nouveaux usages. Dans ce contexte, SystemX traitera au moins quatre cas d'usages de confiance par an, au travers d'une plateforme d'expérimentation. Composé de partenaires industriels (La Poste, PSA Group, EDF) et de partenaires technologiques et académiques (Atos-Bull, SQLI, H-Log, IDIT, Inria, UVSQ), l’équipe projet se réjouit de l’arrivée de Covéa au sein du projet. Grâce au rôle de SystemX et à sa capacité à rapidement fédérer toutes les parties prenantes concernées par le développement de cette technologie, ce nouveau projet BTS va permettre de faire la démonstration des usages et services rendus possibles par l’utilisation d’un tiers de confiance décentralisé.

« En effet, il s’agit là du premier acteur de l’assurance qui nous rejoint avec lequel nous allons traiter, avec les autres partenaires du projet comme PSA ou EDF, de nouveaux cas d’usage cross-sectoriel (i.e. Automobile/Assurance) et lui permettre ainsi de développer de nouvelles offres et services », détaille Charles Kremer, Directeur Programme Territoires Intelligents, IRT SystemX. « Par ailleurs, outre ce nouveau partenaire qui rejoint le projet, BST accueillera, d’ici septembre 2017, les premières start-up sélectionnées dans le cadre du programme START@SystemX avec la réalisation des démonstrateurs. »

 

À propos de l’IRT SystemX

Basé sur le plateau de Paris-Saclay, l’IRT SystemX se positionne comme un accélérateur de la transformation numérique. Centrés sur l’ingénierie numérique des systèmes du futur, ses projets de recherche couvrent les enjeux scientifiques et technologiques des filières industrielles transport et mobilité, énergie, sécurité numérique et communications. Ils répondent aux défis que rencontrent les industriels dans les phases de conception, de modélisation, de simulation et d’expérimentation des produits et services futurs, intégrant de plus en plus de technologies numériques.

L’évolution des technologies et la nécessité de leur intégration impliquent en effet de tenir compte du nouveau paradigme « Digitalisation » par une approche « systèmes » voire « systèmes de systèmes ». La feuille de route 2016-2020 de l’IRT s’articule autour de 4 programmes : l’industrie agile, les transports autonomes, les territoires intelligents et l’internet de confiance. Aujourd’hui, SystemX, ce sont 23 projets lancés, impliquant plus de 70 partenaires industriels et 21 laboratoires académiques, et 250 collaborateurs dont plus de 100 ressources propres.