-

Covéa partenaire de la Chaire Prevent’Horizon

Progresser sur la connaissance des conditions et leviers de succès de la prévention en santé pour en accroître l’efficacité, tel est le but des travaux confiés à la Chaire Prevent’Horizon que soutient désormais Covéa.

La prévention et son intégration naturelle dans la relation avec les sociétaires et clients est une priorité pour Covéa qui tend de plus en plus à aider l’assuré à être acteur de son risque, en le conseillant et en l’accompagnant.
Encore faut-il identifier les types d’actions potentiellement efficaces. Car si la prévention fait consensus, sa mise en œuvre n’est pas toujours à la hauteur des attentes. Elle se heurte parfois à des difficultés opérationnelles, réglementaires voire psychologiques qui peuvent remettre en cause la viabilité économique des actions engagées. Quels types de pathologies cibler ? Comment encourager les assurés à adopter ces dispositifs de prévention ? Comment en mesurer la pertinence et les effets ? Vaste programme de recherche de la toute nouvelle Chaire Prevent’Horizon qui s’appuie notamment sur des avancées scientifiques récentes sur l’économie des comportements, le design de marché et les incitations monétaires et non monétaires.
Hébergée par la Fondation du Risque Louis Bachelier (Paris), la Chaire est co-pilotée par le Laboratoire de l’ISFA (Institut de Science Financière et d’Assurances), premier centre de formation des actuaires, et par HESPER (Health Services and Performance Research) de l’Université Claude Bernard de Lyon 1 (médecine clinique, santé publique, sciences de gestion, sociologie, psychologie…)
« La prévention est pour tout le monde un enjeu majeur de santé. Notre ambition est d’en faire l’une des caractéristiques essentielles des parcours sanitaires et sociaux. En s’associant, dès sa création, à Prevent’Horizon, Covéa s’engage pour développer l’adoption de pratiques de prévention par ses sociétaires, dans un cadre éthique clair qui respecte leurs données personnelles, alliées à un modèle économique viable », explique Quentin Bériot, directeur des Services et de l’Innovation Santé Prévoyance.