Etude MMA/Ifop : 60 % des français somnolent au volant

26 juil. 2019, par Covea

Cette année encore, MMA a lancé, en partenariat avec l’Ifop, une étude sur les comportements des français au volant. Des résultats alarmants qui mettent en lumière des changements d’habitudes de la part des automobilistes, notamment à l’approche des départs en vacances.

20 %, c’est le pourcentage d’accidents mortels causés par la somnolence au volant. Et pourtant, 60 % des français reconnaissent avoir déjà somnolé alors qu’ils conduisaient. Des résultats qui s’expliquent notamment par le changement d’habitudes des français la veille de leur départ en vacances. 80 % d’entre eux avouent modifier leur temps de sommeil en programmant leurs réveils plus tôt, et 15 % estiment se coucher plus tard. Des conducteurs qui ne dorment donc pas suffisamment, et qui augmentent les risques une fois sur la route. « Quatre secondes de somnolence reviennent à rouler 150 mètres les yeux fermés à 130 km/h sur autoroute. Imaginez tout ce qui peut se passer en 4 secondes : un objet sur la route, une voiture qui déboîte. Cela peut être fatal. » indique Cécile Lechère, en charge de la prévention des risques routiers chez MMA.

Pour anticiper ces risques, la Sécurité Routière publie chaque année une liste de conseils destinée aux automobilistes. Parmi eux, la pause toutes les deux heures, et en particulier la nuit. Les trois quarts des personnes interrogées indiquent penser à cette recommandation lorsqu’elles conduisent mais sont seulement 55 % à l’appliquer. Un comportement à risque qui augmente la somnolence au volant alors que les points de ralentissement indiqués par Bison Futé en cette période de vacances sont nombreux et peuvent provoquer de graves accidents.